…commander aux hommes…

après le bonheur de commander aux hommes, le plus grand bonheur n’est-il pas de les juger?


Beaumarchais, Lettre modérée sur la chute et la critique du Barbier de Séville

….

Publicités
Cet article a été publié dans beaumarchais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s