…soulages…

°° °

« je crois que je fais de la peinture pour que celui qui la regarde – moi, comme n’importe quel autre – puisse se trouver, face à elle, seul avec lui même. »

2007

°°°°° °°

« c’est ce que je fais qui m’apprends ce que je cherche. »

°° °° ° °°

 

« un jour je peignais, le noir avait envahi toute la surface de la toile. Dans cet extrême, j’ai vu en quelque sorte la négation du noir, les différences de textures réfléchissant plus ou moins la lumière, du sombre émanait une clarté, une lumière picturale dont le pouvoir émotionnel particulier animait mon désir de peindre – j’aime que cette couleur violente incite a l’intériorisation. Mon instrument n’était plus le noir mais cette lumière secrète venue du noir. D’autant plus intense dans ces effets qu’elle émane de la plus grande absence de lumière. Je me suis engagé dans cette voie. J’y trouve toujours des ouvertures nouvelles. »

2005

°° °° °°°°°


« ce qui importe au premier chef, c’est la réalité de la toile peinte: la couleur, la forme, la matière, d’où naissent la lumière et l’espace, et le rêve qu’elle porte. »

(c) crédit photo (bleu et noir ci-dessus) / Léa Rapin // (Merci Giloute!)

°° °° °

un beau moment pas noir du tout // une sieste devant Soulages et à côté de ma Giloute après une photo volée / / / un peintre que je ne connaissais pas mais que j’ai aimé.

 

°°°

Pierre Soulages, peintre du noir et de la lumière

Beaubourg, 30 janvier 2010


Publicités
Cet article a été publié dans ...EXPO..., soulages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s