…vivre au seul niveau qui nous intéresse…

quand j’y pense, ce qu’on peut être consommateur, tout de même: toutes ces phrases admirables qu’on trouve ici et là, qu’on inscrit au charbon ou qu’on punaise à son mur pour n’en plus jamais perdre le sens, puis qu’on laisse flétrir et mourir en soi. Quel gâchis! Et qu’on ne parvienne jamais à vivre au seul niveau qui nous intéresse. À croire que c’est le sort naturel des révélations: on s’agenouille devant puis on s’assoit dessus.

Nicolas Bouvier, Le vide et le plein

Publicités
Cet article a été publié dans bouvier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour …vivre au seul niveau qui nous intéresse…

  1. ouplala dit :

    encore merci petit Pr pour ta contribution qui va bien sur après le bruit !

  2. Pr Billaudov dit :

    Ah, tu commences à me faire plaisir ma ptite prof adorée…je vais t’en refiler plein plein d’autres, parce que j’ai terminé « Je m’appelle Asher Lev » de Potok, « Le Loup Bleu » de Anoue et j’entame Les Possédés de Dodo (c’est son ptit surnom maintenant)…
    La biz

  3. ouplala dit :

    Pr, connais pas Potok, mais Le Loup Bleu est dans ma liste depuis un moment (bien ou bien?).
    Les possédés, ah ben oui c’est sûr, on voit bien que t’es plus en thèse toi! (j’aimerais bien!)

  4. Pr Billaudov dit :

    Tu connais pas Potok : mais zil il feuj pourtant !!!! Chalum ! La biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s