…tirez sur le pianiste// françois truffaut…

°°

« Vous êtes très désirable. C’est pour ça que je vous désire ».

– —

« Si les cons volaient, il serait chef d’escadrille ».

°°

à la limite du film policier avec des gangsters plus idiots qu’antipathiques. Mais surtout un magnifique Charles Aznavour, jeune, si jeune, amoureux, de sa femme Teresa (Nicole Berger) qui l’aide à devenir cet artiste, de sa maîtresse, si femme Michèle Mercier, de son amoureuse dévouée, inexpérimentée mais tellement lucide (Marie Dubois). Mais finalement, le seul qui parviendra à vivre heureux avec une femme est le premier passant rencontré à l’ouverture du film, celui qui pourtant n’y croyait pas. Puis c’est Boby Lapointe et son interprétation personnelle et renfrognée de ‘Marcelle’ et ‘Framboise’, sous-titrée à la demande des producteurs qui ne comprenaient rien aux paroles, qui ouvre le bal, puis Charly prend le relai. Tirez sur le pianiste est un film bercé par l’humour, l’amour, la joie de voir Aznavour si simple, les femmes, les hommes qui en ont besoin.

Tirez sur le pianiste (1960) de François Truffaut, avec Charles Aznavour, Nicole Berger, Michèle Mercier, Marie Dubois, Boby Lapointe….

Publicités
Cet article a été publié dans ...FILMS..., aznavour, dubois, mercier, truffaut. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s