…octopus…

les clips d’Octopus sont, dans cet ensemble incohérent, bien décevants / pourtant, il y avait la danseuse de tango revisité version Where Did You Sleep Last Night, mi-femme mi-homme / un défilé talons aiguilles peu original mais entrainant / ici, on est censé interroger la beauté / mais à part la dimension peau noire et peau laiteuse du seul duo intéressant / on se demande pourquoi nous proposer un zapping superposé / Découflé avait pourtant des idées / des vidéos prises d’en haut et projetées au sol / surtout, la musique interprétée par les géniaux Nosfell et Pierre Le Bourgeois / était là et parait presque sous-exploitée / comme ces phrases jetées {« les religions sont comme les vers luisants; elles ont besoin d’obscurité pour briller »} dont on ne fait rien / alors pourquoi en parler /

Octopus, de Philippe Découflé

Musique Pierre Le Bourgeois et Labyala Nosfell

Chaillot / Paris / 13 janvier 2011

Publicités
Cet article a été publié dans ...DANSE..., découflé, le bourgeois, nosfell. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s