…ten (ok, fifteen) favorite movies…

Edit 2: bande de voyous, tu vas me la donner ta liste, oui?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

To Have and Have Not /  Howard Hawks / 1944

Juste pour ces deux là et leur rencontre mythique sur le tournage. Et pour ma scène préférée du cinéma « you know how to whistle, Steve » .

°

Some Like it Hot / Billy Wilder / 1959

Pour Marylin, parce qu’elle chante et irradie de blondeur et de fragilité et que ça ne l’empêche pas d’être drôle. Pour le décalage et le travestissement de Tony Curtis et Jack Lemmon (« nobody’s perfect »). Parce que c’est le premier film que j’ai aimé.

°

Les Bronzés Font du Ski /Patrice Leconte / 1979

Parce que c’est tout simplement the best comedy ever et une bonne bande de copains. Pour chaque ligne des dialogues, un bonheur. Qu’ils sont quand-même arrivés à faire ce qui est devenu pour moi un des plus cultes des films français (oui, oui).

°

Cyrano de Bergerac / Jean-Paul Rapenneau / 1990

Pour le texte, parce que c’est doux, pour Depardieu qui habite complètement le rôle et c’est toujours vrai vingt ans après.

°


Cry Baby / John Waters / 1990

Pour cette scène de la prison et « Please Mr Jailer ». Pour Amy Locane et Tracy Lord,  la sage et la sexy,  toutes à lui, l’esthétique et la BO du film, le rockabilly et l’eye liner fifties.

°

Arizona Dream / Emir Kusturica / 1993

Parce qu’on ne fait pas plus loufoque et plus barré que Faye Dunaway et Johnny Depp chez Kusturica.

°

La Haine / Mathieu Kassovitz / 1995

Parce que c’est pour moi le meilleur film politique et pour la fraicheur qu’il a apporté au cinéma français. Parce que Vincent Cassel explose ici.

°


Eyes Wide Shut / Stanley Kubrick / 1999

Parce que je n’aime pas l’univers de Kubrick (« Clockwork Orange » pourrait être premier dans ma liste des dix films que je ne supporte pas) même si je sais que c’était un génie, qu’il montre ici la difficulté du couple et du désir, instrumentalise Kidman et Cruise sans vergogne.

°

Mulollhand Drive / David Lynch / 2001

Ce n’est pas étonnant mais je n’ai rien compris. Il reste que Lynch et la photographie de ce film sont uniques.

°

Mystic River / Clint Eastwood / 2003

Parce que la noirceur de Clint Eastwood le met au top de son art. Parce que Sean Penn. Parce que  je ne pleure pas souvent au cinéma, sauf cette scène sur le porche où il dépasse tout.

°

Lost In Translation / Sofia Coppola/ 2003

Parce que c’est l’univers de Sofia Coppola, lent et poétique. Et la petite culotte de Scarlett Johansson.

°

Eternal Sunshine of the Spotless Mind / Michel Gondry / 2004

Parce que le rêve, la poésie et l’univers de Gondry font de Carrey un acteur dramatique.

°

A History of Violence / David Cronenberg / 2005

Pour Viggo Mortensen sa justesse, la violence du film, la scène de cul la plus troublante du cinéma.

°

The Departed / Martin Scorsese / 2006

Parce que Scorsese ne vieillit pas et qu’il est peut-être le seul à pouvoir poser la dualité de Damon et Di Caprio dans un film noir. Que c’est Boston, briques rouge humidité et infiltration. Qu’en plus, tous les seconds rôles, Nicholson, Wahlberg et Sheen.

°

Un prophète / Jacques Audiard / 2009

Parce que l’expérience d’Arestrup et la fraicheur de Rahim n’expliquent pas leur talent. Et que l’intelligence d’Audiard ne l’empêche pas d’être modeste.

°

Et vous? Allez, fais pas ton timide, je sais que tu es là! Ça m’intéresse!

(et n’ai pas peur, c’est seulement une liste du moment / jusqu’à présent)

Edit: et je sais aussi qu’il y a un certain nombre de personnes qui font comme s’ils n’étaient pas (et laisse moi te dire que c’ est mal)

Publicités
Cet article a été publié dans ...FILMS..., audiard, blabla, coppola, cronenberg, eastwood, gondry, hawks, kassovitz, kubrick, kusturica, leconte, lynch, rappeneau, scorsese, walters, wilder. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

45 commentaires pour …ten (ok, fifteen) favorite movies…

  1. Elours dit :

    Je joue le jeu. J’en ai mis 15 (dont une série, parce que quand même…). Sachant que j’aurais pu y inclure « Un prophète », « Mullholland Drive » et « La haine », mais bon, déjà on partage déjà les Bronzés font du ski… ;-)
    Pour le reste, je dirais que tu as quand même très bon goût (je te passe le scandale sur Clockwork Orange), ce qui m’incite à aller un tour vers ceux que je n’ai pas encore vu (Honte à moi !)

    Rear Window, de Alfred Hitchcock (1954)
    Parce que j’ai toujours pensé qu’un film d’Hitchckock pouvait être tourné dans une seule pièce. Parce que Grace Kelly est sublime.

    12 angry men, de Sidney Lumet (1957)
    Parce « le pessimisme de la raison et l’optimisme de la volonté » sont les mamelles de mon espoir. Parce qu’Henry Fonda a des yeux bleus et perçants.

    Blowup, de Michelangelo Antonioni (1966)
    Parce que j’aime les mises en abime, surtout avec une photographie de la photographie comme ça. Parce que ça sent la créativité des années 1960 à plein nez, et que ça sent bon.

    One flew over a cuckoo’s nest, de Milos Forman (1975)
    Parce que la folie est toujours un thème passionnant, surtout traité comme ça, surtout personnifié, ou pas personnifié, par Monsieur Jack Nicholson.

    Life of Brian, de Terry Jones (1979)
    Parce que les Monthy Pythons ont toute inventé dans la comédie. Parce qu’ils sont capables de faire rire du conflit israélo-palestinien dans une comédie burlesque.

    Les bronzés font du ski, de Patrice Leconte (1979)
    Parce que tu l’as très bien expliqué.

    Once upon a time in America, de Sergio Leone (1984)
    Parce que Sergio Leone est un dieu de la réalisation. Parce que le concept du « once upon » appliqué à la première moitié du vingtième siècle américain est passionnant. Parce que Robert De Niro y est tout simplement fabuleux.

    Full Metal Jacket, de Stanley Kubrick (1987)
    Parce que la réunion de la guerre, de la sociologie des organisations, de la psychologie individuelle et du Kubrisme donne un chef d’œuvre

    Le péril jeune, de Cédric Klapisch (1994)
    Parce que l’union entre Klapisch et Duris est (présent perfect) fraiche, impertinente et drôle.

    Un air de famille, de Cédric Klapisch (1996)
    Parce que le cinéma français « tranche de vie » a quand même l’avantage d’être sensible, touchant, intelligent et drôle. Parce qu’Agnès Jaoui a déjà dormi dans mon lit.

    Jackie Brown, de Quentin Tarantino (1997)
    Parce que l’ambiance black soul-funk donne juste envie de prendre un vol pour LA. Parce que Tarantino a été (présent perfect ;-) un bon réalisateur.

    Magnolia, de Paul Thomas Anderson (1999)
    Parce que je n’avais jamais vu l’humanité à poil comme ça. Parce que, paradoxalement, une des plus grandes performances d’acteur aura été l’œuvre d’un des acteurs que je déteste le plus (Tom Cruise). Parce que la scène de la pharmacie est WOW. http://www.youtube.com/watch?v=asPcQp-aKeQ

    Six Feet Under, créé par Alan Ball (2005)
    Parce que je n’y peux rien si l’un des objet audiovisuels qui m’a fait le plus vibré est une « série américaine ». Parce que j’étais le seul à aimer Brenda.

    Million Dollar Baby, de Clint Eastwood (2004)
    Parce que c’est du Eastwood à son sommet. Parce que, même si je pleure souvent au cinéma, ce film est beau, triste, et vrai.

    Slumdog Millionaire, de Danny Boyle (2008)
    Parce que ce film est une magnifique exploration et illustration de la mondialisation. Et qu’il est parfaitement pertinent. Si on rajoute à ça l’humour, l’histoire d’amour et une BO splendide…

  2. ouplala dit :

    Merci beaucoup! j’aime bien les listes des autres
    Je vais aussi regarder ceux que je n’ai pas vu!

  3. ouplala dit :

    p.s. Clockwork Orange, je sais, mais je n’y arrive pas, je pense que c’est mon first most hated movie!
    J’en ai vu que 6 des tiens en fait, y’a du boulôt, donc merci encore!

  4. TeePee dit :

    Dans le desordre affectif, et à la louche:
    – Apocalypse Now
    – Old Boy
    – Le Cirque
    – I Saw the Devil
    – I’m not there
    – Fitzccaraldo
    – U-Turn
    – A tombeau ouvert
    – Into the Wild
    – Elephant man
    – Les vacances de Monsieur Hulot

    • TeePee dit :

      A ouai, Vanilla sky et Fenêtre sur Court aussi pour le prix d’honneur.

      Magnolia c’est très bien, je te le conseille

  5. ouplala dit :

    et ben c’est parfait, comme j’en ai vu que 2 des tiens, ça me fait des idées! Merci pour les devoirs, c’est très bien, tu as très bien réussi, bravo et continue!

  6. Sanouk dit :

    Sans ordre de préférence bien entendu…:
    01-Full Metal Jacket
    02-Les Bronzes font du ski
    03-The Godfather
    04-Gummo
    05-Le Corniaud
    06-Top Gun
    07-Orange Mecanique (catin !!)
    08-Les tontons flingueurs
    09-West Side Story
    10-Dumb and Dumber
    11-ET
    12-Les Aristochats
    13-Taxi Driver
    14-Pierrot le Fou
    15-Moonrak Transistor
    Je suis obligé d’en mettre un 16eme…
    16-Violent Cop

    C’est dur, j’en oublie mais au moins j’ai répondu !!

  7. ouplala dit :

    Parfait !! Merci! Top Gun, Le Corniaud, D&D et Godfather c’est bien toi!

    • Sanouk dit :

      Tu devrais faire la meme avec:
      les séries
      les albums de musique
      les villes dans le monde
      les designers
      les marques
      les couleurs
      les formes
      la bouffe
      les boissons
      les matières

      Voilà, le Top 10 du Top 10 activités !!!

      • ouplala dit :

        oui j’avais pensé aux bouquins, mais pas à tout ça!
        Enfin, pour les matières, toi même tu sais, y’en a qu’une!

  8. lolette dit :

    C’est vachement dur ce que tu demandes là, 10 c’est peu mais bon jouons le jeu, alors dans le désordre
    un monde parfait
    mystic river
    dead man
    the eternal sunshineof the spotless mind
    les bronzés font du ski
    arizona dream
    chat noir chat blanc
    Mary poppins
    Las vegas parano
    vanilla sky
    un air de famille
    cry baby
    festen
    la vie est belle
    Bon allez je m’arrete mais en fait y en a encore plein d’autres et plein à venir j’espère.

    • ouplala dit :

      Lolette, merci!
      TeePee a dit que ma liste me ressemblait, la tienne aussi elle te ressemble, et les notres elles se ressemblent, tu vois ce que j’en déduis?

      • lolette dit :

        Attends j’en ai oublié qques uns quand même,
        vanilla sky, les noces rebelles, incendies que j’ai vu il y a une semaine qui est juste « wahou », vas vis et deviens, etc…je reviens pour la suite.

  9. zoya dit :

    Mmmhhh… pas dans l’ordre (à part pour le premier):

    Les ailes du désir
    My own private idaho
    lost in translation
    pierrot le fou (ou le mépris, mais je ne mettrai qu’un godard ça suffit comme ça)
    full metal jacket
    mulholland drive
    a history of violence
    furyo
    la balade sauvage
    dead man
    crash
    paris texas
    le silence des agneaux (et oui…)

    voili voilou.

    • ouplala dit :

      Merci zoya! Il m’en manque aussi de la tienne, je vais peut-être commencer par le premier et il semble qu’il faudrait que je vois Full Metal Jacket aussi puisqu’il est chez beaucoup de monde

      • zoya dit :

        Les Ailes du désir, aka Der Himmel über Berlin, DOIT être vu en effet. il s’agit, en toute simplicité, d’une des plus belles histoires, toute douce, dans un berlin bien trash, sur la solitude et l’amour des gens. enfin bref, pour ce que j’en dis, hein.
        et pour le reste… jesais pas ce que tu connais ou pas… mais sur les moins évidents, je mettrais l’accent sur my own private idaho (j’ai un faible pour les débuts de gus van sant, et keanu reeves et davantage encore river phoenix y sont très touchants) et sur crash (un film de cronenberg que l’un de mes potes a qualifié de film le plus sexuel du monde. ça porte sur la fascination des corps mutilés, une attraction sexuelle très forte mêlée à une recherche des limites. bref.). et sinon, furyo est super. pour l’histoire, et pour DAVID BOWIE. himself, oui madame.

      • ouplala dit :

        zoya:
        tout à fait d’acc sur My own private Idaho. des tiens, à part le first one qui me tente, toujours pas vu de Godard de ma vie, ni furyo, ni la ballade sauvage: voici ce qui est dans ma liste -à-voir. Et Crash, merci pour cette analyse mais j’avais pas trop aimé, faudrait peut-être que je le revois?
        et le silence des agneaux, c’est comme clockwork orange, je suis bien trop flipette pour ça!

      • zoya dit :

        ok ok! parfait alors. et bien furyo et la balade sauvage sont tout deux magnifiques. et quant au silence des agneaux… bon je sais ça fait TROP peur. mais quand même, anthony hopkins et jodie foster sont genre sublimes dans leur duel et leur attachement. sinon, je sais que godard ça fait un peu genre ça se la pète nouvelle vague intello et tout, mais en vrai, c’est très touchant. ces deux surtout.
        et puis surtout: je voudrais rajouter deux films de leos carax, boy meets girl et mauvais sang. ma photode facebook provient du premier. (non pas que ce soit important, mais il fallait du coup que je les rajoute, parce que ça a fait effet post-it). bon sur ce je me tais.

      • ouplala dit :

        zoya, je pense qu’ici tu ne devrais pas avoir peur de l’intellectuallo-elito. Enfin bon, c’est ce que j’en dis hein. Point trop n’en faut il est vrai mais avec ce que je colle ici, c’est pas moi qui vais faire la leçon!

  10. Audreyb dit :

    J’essaie de refaire ma liste depuis mon telephone, alors…

    Out of Africa
    Eternal Sunshine of the Spotless Mind
    Gosford Park
    Amélie
    I Know Where I’m Going
    To Kill a Mockingbird (w/ Gregory Peck)
    The Princess Bride
    La Haine
    Chicago
    Pride & Prejudice (w/ Colin Firth)
    The English Patient

    …et j’ajoute American Beauty et Love Actually (I know…)

    ab.

  11. Popoline dit :

    Spontanément :
    In the mood for love
    Festen
    Lady chatterley
    Inglorious Basterds
    Le grand détournement
    Cuisine et dépendances
    Le sortilège du scorpion de Jade
    Gran Torino
    Les enchainés
    One,two, three
    Valse avec Bachir
    La vie des autres
    La double vie de Véronique (juste pour la BO)
    Les promesses de l’ombre (juste pour Vigo)
    …plus tous ceux que j’ai oubliés…

    Allez, les bouquins,les bouquins !!

    • ouplala dit :

      j’arrive toujours pas à me remettre de Inglorious Bastard, chez toi, (toujours pas vu mais ok, je vais y remédier), et tout à fait d’accord sur Vigo et les promesses de l’ombre, waouh.
      …ah ah .. et j’arrive avec les bouquins, ça nous laissera peut-être l’occasion de continuer cette conversation commencée il y a bien longtemps!

  12. Amandine Crespy dit :

    Alors voici ceux dont je peux me rappeler maintenant:

    La vie des autres
    Orange mécanique
    La Reine Margot (je sais c’est bizarre, mais j’adore ce film)
    Babel
    Eyes Wide Shut
    Un prophète
    La cité de la peur (monument qui se doit d’être dans un top ten)
    Titanic (nan j’rigole)
    Le jour le plus long (je sais plus si c’est le titre: le film où le même jour recommence toujours avec le réveil qui sonne: « debout les marmottes! »)
    La cité des enfants perdus
    Pulp fiction

  13. ouplala dit :

    Super d’accord avec La vie des autres, La reine Margot et La cité de la peur (même si les bronzés font du ski et Papi fait de la résistance sont pour moi encore devant! (avec Titanic, of course))

    • Sanouk dit :

      Oui ça c’est sur !! Et regarde Full Metal Jacket bon sang !!
      Et tu veux pas faire le Top 10 des livres en dernier et faire les autres trucs plus interessant avant ?

      • ouplala dit :

        ah ah ah! mais tu me feras toujours rire, toi!
        cela dit, sur certains ça va vite: les couleurs (bleu Ln Kohn), les matières (mimir), les boissons (white russian), ça va vite (quant aux formes? je ne sais pas?)
        mais, je vais faire un effort, promis (je ferais pas les bouquins en premier!)

      • Sanouk dit :

        Non non non, trop simple d’en mettre qu’une à chaque fois, faut se prendre la tete et trouver son top 10 !!

        Et merci pour ne pas mettre ce truc de chiant en premier là, les trucs en papier…

  14. Audreyb dit :

    Oh yes! The Lives of Others.
    Also: Crouching Tiger, Hidden Dragon

    Vous m’avez donné tant de devoirs…
    En plus, il faut voir Inglorious Basterds. C’est très violent, mais it’s worth it.

  15. gniagnia dit :

    Un air de famille
    La vie des autres
    Pulp fiction
    La haine
    Stalker
    Cuisines et dépendances
    Mes meilleurs copains
    Les valseuses
    Vol au dessus d’un nid de coucou
    Home (pas le doc)
    There will be blood
    Le tambour
    Comment je me suis disputé ma vie sexuelle
    Tchao pantin
    Cinéma paradiso
    un film communiste super trash et super bien fait dont je me rappel plus du titre…
    Il était une fois dans l’ouest
    L’art de la pensée négative
    L’ambassade
    Un prophète
    Incendies

    • ouplala dit :

      euh..en dehors du fait qu’il y a un peu dépassement là (mais je ne saurai t’en tenir rigueur), j’ai plusieurs commentaires:
      (d’abord ton pseudo, il te va bien!)
      ensuite, cinema paradiso, merci de me le rappeller c’est un des seuls qui m’a fait pleurer,
      j’ai (re?)vu les valseuses y’a pas longtemps, j’aurai un truc à te dire.
      et merci pour le film communiste super trash.
      ..et les autres

  16. Bon, comme presque tous les classiques anciens et plus récents ont déjà été cité, je vais essayer de pas être trop redondant:
    – Buffet froid (ou calmos, j’hésite…Blier de toute façon, à part le bruit de glacons)
    – the big lebowski
    – Requiem for a dream
    – Slumdog millionaire
    – Good morning england
    – Ghost dog (même si un petit faible pour mystery train)
    – Edward aux mains d’argent
    – Dr strangelove
    – To be or not to be
    – Freaks
    – Morse
    – Les démons de jesus
    – Brazil (dur de pas citer le classique: Fear and Loathing in Las Vegas)
    – Chat noir chat blanc
    – Dellamorte dellamore
    – Finding neverland
    – Memento
    – Clercks
    – La classe américaine
    – Crimen ferpecto
    – Liberté oléron
    – Un prophete
    – Faites le mur (tellement bon de se foutre de la gueule du marché de l’art)
    – Incendie (bis repetita mais c’est en ce moment, et c’est à voir)

    …et on peut continuer longtemps comme ça…

    Et pour info, le film avec les marmottes, c’est « un jour sans fin » (très bon film, avec bill murray notamment- ndlr)
    Et le film communiste super trash: A serbian movie ?

    Vous pouvez reprendre une activité normale…

  17. Mané Galinha dit :

    – Raging Bull de Martin Scosese, 1980
    Parce que ce film est un hommage à la boxe (qui pour moi est le plus beau et plus dur des sports), magnifiquement tourné en noir et blanc avec un De Niro au sommet de son art, le tout dans ce New York des années 50 que j’aime tant. Le meilleur des Scorsese selon moi.

    – Rois et Reine d’Arnaud Desplechin, 2004
    Parce que ce film aborde de nombreux sujets tabous sans jamais rentrer dans le moindre cliché, avec beaucoup d’humour et de finesse. Le jeu des acteurs est formidable, où les fous ne sont pas ce qui le paraissent. Sans doute le film qui m’a le plus marqué ces dix dernières années.

    – Sweet and Lowdown de Woody Allen, 1999
    Parce que je vois en le personnage d’Emmet Ray un concentré de mes défauts! Plus sérieusement, parce que ce film rend modestement, mais avec justesse, hommage au plus grand des jazzmen non noir, Django, et à la plus grande des musiques, le Jazz. J’adore ce film, mais c’est très personnel.

    – Mulholland Drive de David Lynch, 2001
    J’ai découvert Lynch avec ce film et je suis resté scotché! Pas si compliqué lorsque l’on a compris que la première partie du film est une idéalisation de la vie de l’une des deux héroïnes de la seconde… Enfin, jme comprend…

    – New York, New York de Martin Scosese, 1977
    Parce que j’adore les comédies musicales des années 50 et ce film leur rend formidablement bien hommage. De Niro est au top, complétement déjanté.

    – Un prophète de Jacques Audiard, 2009
    Un grand film, le dernier qui m’ait marqué.

    – The Fall de Tarsem Singh, 2006
    Ce film (peu connu) est un tableau de maitre. Mis à part de sublimes images, ce film traite de l’enfance et du rêve. Un scénario de fond un peu cheap, mais rien que pour les images, le son et les parties contées, ce film est vraiment l’un de mes préférés.

    – The Man Who Wasn’t There de Joel et Ethan Cohen, 2001
    Un film sombre sur la vie d’un type qui se fait chier, et qui devient subitement palpitante. Le noir et blanc y est ingénieusement préféré à la couleur, renforçant l’atmosphère du film. Les petits détails font les films géniaux. J’adore le (re-)regarder quand je me fais chier…

    – When we were Kings de Leon gast, 1996
    Encore un hommage à la Boxe (ils sont si rares) et à l’Afrique centrale post-coloniale (encore plus rares), avec un scenario et des protagonistes encore plus surnaturels que dans les meilleurs fictions… « Ali Boma ye!! » Le film de mon adolescence, sans aucun doute.

    – The Pledge de Sean Penn, 2001
    Parce que je résumerais ce film par le mot « obsession », que tout docteur (ou thésard-e) ne connait (malheureusement) que trop bien. Nicholson y est grandiose.

    – The Wire crée par David Simon de 2002 à 2008
    Je finirai avec une série car celles de ce niveau ont apporté au cinéma une nouvelle dimension. Seule Baltimore pouvait offrir le cadre et le contexte pour faire une série policière, sociale, politique, journalistique et mafieuse de cette qualité. C’est réussi avec brio. Oz, The Sopranos et Six Feet Under sont grandioses également (et abordent parfois d’autres sujets) mais ne sont pas à la hauteur et de la complexité de The Wire.
    The Wire est, selon moi, un véritable chef-d’oeuvre.

    • ouplala dit :

      hey merci pour cette liste, y’en a plein que j’ai pas vu, gros désaccord sur Rois et Reines mais comme j’ai déjà eu ce débat ailleurs, peut-être que j’ai loupé quelque chose (gros film de névrosés en tout cas!) sinon raging bull oui oui oui, et je vais mater ceux que j’ai pas vu (en revanche, y’a un truc qui m’inquiète, je suis pas du tout obsédée par ma thèse: est-ce normal docteur?)

      • Mané Galinha dit :

        Merci de me traiter de névrosé… mais c’est pas complètement faux. Concernant tes obsessions je ne mentionnais pas spécifiquement ta thèse: ce que je voulais dire, c’est que pour faire ce genre de chose, il me semble qu’il est utile d’être, dans une certaine mesure, de nature obsessionnelle. Donc non, ce n’est pas grave chère ouplala. Mais ça fera 50 euros (frais de consultation) quand même…
        Et pour ma liste de films, parmi ceux que tu n’as pas vu, si je devais ne t’en conseiller qu’un (au cas où tu ne saurais par lequel commencer) ça serait « The Fall » (à condition d’aimer les contes genre « El Laberinto del Fauno »), qui est pour moi aussi splendide qu’il est méconnu.

        A bientôt.

      • ouplala dit :

        méconnu de moi aussi. Conseils avisés notés.

      • ouplala dit :

        j’ai le même désaccord sur Rois et Reines avec ton acolyte. Etes-vous plus névrosés que moi? Je lui ai dit qu’on parlait de lui ici, peut-être passera t-il par là?

  18. misga dit :

    moi aussi je veux jouer, mais je ne peux pas donner un ordre de preférence, c’set tellement des choses différentes c’est incomparable…
    alors en vrac …
    – Once upon a time in america, sergio leone, 84
    (l’amitié, la gruge, la mafia, l’alcool, la prohibition, l’opium, la dechéance, le viol, l’amour 50 ans d’histoire, des larmes tout ça dans ce film ..)
    – les 400 coups, truffaud , 1959
    (parce que je suis encore amoureuse d’Antoine)

    – american beauty, Sam Mendes, 1999
    (c’est le plus beau conte des années 2000)

    – J’embrasse pas, téchiné, 1991
    (rochdy zem, je t’aime…. pousse toi fanny ardant même si pfiouuuu)

    – l’Effronté, Miller, 1989
    (parce que Charlotte, l’adolescence, la difficulté d’etre soi parce que Claude miller nous fait sentir le mois de juillet, la sueur … parce que c’est le plus beau role de Bernadette Lafont)

    – Talons aiguilles, almodovar, 1991
    (j’aurais aimé vivre la movida, parce que j’aime ça les choses glauques, la prison, la recherche de soi, surtout quand il y a de l’amour dedans..)

    – pulp fiction, tarantino, 1994
    ( quand je serais grande je serais Mya Wallace)

    – Empire du soleil, spielberg, 1987
    (poignant, renversant)

    – Mon oncle, tati, 1958
    (immuable, drole, magnifiquement filmé)

    – le roi et l’oiseau, grimault, 1980 (vu 800 fois entre 4 et 10 ans …revu récemment, toute cette poésie toute ces choses que je comprenais pas étant petite mais qui me soulevait déjà)

    – le péril jeune, klapisch, 1994
    (pour toutes les répliques cultes, parce qu’ils sont tous un peu de nous … donne moi le sachet)

    – Out of africa, pollack, 1985
    (pour les images, pour meryl streep, pour la scene du shampoing …)

    – La haine, kassovitz, 1995
    pour Cassel, parce que j’habitais a villeneuve en 1995, et que ce film c’était un petit bout de ma vie, pour le directeur de la photographie, pour l’histoire de grundwalski, si vous voulez on en parle…)

    – la guerre des boutons, daroy, 1936
    (j’adore encore chanter « mon pantalon »… on est enfant toute notre vie)

    – L’histoire sans fin, petersen, 1984
    (parce qu’il n’a pas pris une ride, que les effets sont toujours parfait que l’histoire est magnifique, parce que Utrillo est toujours aussi beau)

    -le sens de la vie, monthypiton, 1982 ?

    – le magicien d’Oz, flemming, 1932

    merde il y en a 16 …..

    • misga dit :

      oublier vol au-dessus d’un nid de coucou, thelma et louise, natural born killer, monstre et Cie, million dollar baby (mais je peux pas le revoir je pleure trop…) et monster mais là je suis hors-jeu…

    • ouplala dit :

      elle est cool ta liste misga; et les « pourquoi tu les aimes » aussi, ça me donne envie d’en (re)voir quelqu’uns un! merci poulette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s