…ballet creole…

(c) peter lear

the antagonist, bien inégal, après un Petroushka et une superbe danseuse en guest, les autres manquent cruellement de charme et de singularité. The antagonist s’améliore avec un duo sensuel à la peau noire et éclate avec un final coloré et rythmé que l’on attendait, sans plus oser l’espérer.

ballet creole, the antagonist / fleck dance theatre /

toronto / 9 avril 2011

Publicités
Cet article a été publié dans ...DANSE.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s