…dance is a dirty job but somebody’s got to do it…

(c) théâtre de la ville

dance is a dirty job but somebody’s got to do it est un peu loufoque / des comédiens / danseurs / inhabituels / qui n’ont pas vraiment la tête du métier / rendent un bel hommage à Mickael Jackson (« on ne devient pas le père du Moonwalk impunément »)/  et à Fred Astaire / la comédie musicale

Dance is a dirty job but somebody’s got to do it /

écrit et mise en scène par Scali Delpeyrat

théâtre des abbesses  / 24 septembre 2011

Publicités
Cet article a été publié dans ...DANSE..., delpeyrat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s