…edvard munch…

l’expo Munch à Beaubourg a quelque chose de doux (comme neige fraiche sur l’avenue ou nuit étoilée) et amer à la fois (comme l’autoportrait de celui qui admet, résigné, un autportrait entre l’horloge et le lit)  // souvent nostalgique, avec deux êtres humains, les solitaires / ses toiles et l’obsession pour certaines images, dont beaucoup sont répétées et reconduites, figurent les parties de l’œuvre / lui, qui dira: « Tous ces tableaux sont différents – Certains me reprochent d’en avoir peint des quantités – Mais je dis : quand je suis tellement habité par cette image – et – n’est-ce pas aussi valable que de peindre des centaines de pommes ou de violons sur une table ? » / offre une belle rétrospective de l’enchevêtrement de sa vie et de son œuvre, de ses recherches dans le domaine du symbolisme et du réalisme et de ses influences, notamment la photo qui lui permet d’inscrire les images, mais surtout de figurer l’imbrication de l’artiste, le corps dans lequel il vit et l’œuvre qu’il fait de sa vie // et aussi le théâtre intimiste et symboliste, pour ce qu’il va, à travers son expérience dans la création des décors des pièces d’Ibsen, marquer son oeuvre // Munch embrasse ainsi les angoisses existentielles les plus intimistes, la dépression et la maladie avec des flous pourtant souvent vifs et colorés et questionne aussi le caractère subjectif du regard de l’homme et de l’artiste sur les évolutions de la société, les débuts du mouvement ouvrier, et, enfin, sur l’art.

°°°

« L’art est la forme de l’image conçue à travers les nerfs de l’homme – son cœur – son cerveau – son œil. L’art est l’aspiration de l’homme à la cristallisation […] La nature n’est pas uniquement ce qui est visible à l’œil – c’est aussi les images que l’âme s’en est faite – les images derrière la rétine »./ Edvard Munch.

° °

Deux êtres humains, les solitaires / 1933-1935 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Travailleurs rentrant chez eux / 1913-1914 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Sur la table d’opération / 1902-1903 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

La vigne vierge rouge / 1898-1900 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Neige fraiche sur l’avenue /1906 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Enfants dans la rue / 1910-1915 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Marins dans la neige / 1910-1912 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Autoportrait entre l’horloge et le lit / 1940-1943 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Nuit étoilée / 1922-1924 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

La bagarre / 1932-1935 / huile sur toile / Munch museet / Oslo

 °°°

Edvard Munch, l’oeil moderne / Centre Pompidou / 28 novembre 2012


Publicités
Cet article a été publié dans ...EXPO..., munch. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour …edvard munch…

  1. Anonyme dit :

    En fait ton blog c’est comme une expo de Munch, quelque chose de doux et de violent à la fois, c’est un pur régal pour égayer les nuits étoilées…

  2. ouplala dit :

    oh merci beaucoup pour ce joli commentaire !
    (je crois que je t’ai reconnue malgré l’absence de pseudo…reviens vite, tu me manques!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s