…la mouette…

(c) Christophe Carotenuto

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 » Lorsqu’on n’a pas de vie véritable, on la remplace par des mirages.« 

« Il faut peindre la vie non pas telle qu’elle est, ni telle qu’elle doit être, mais telle qu’elle se représente en rêve. »

Anton Pavlovitch Tchekhov

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 je ne sais pas si j’ai le droit de dire que Tchekhov, pour moi, c’est un peu comme Cocteau / un grand auteur de théâtre classique et accessible qui écrit des personnages tout à fait réels / La mouette le dit d’ailleurs: l’auteur se compare à Tolstoï et à Tourgueniev, frustré de ne – peut-être – pas les égaler // la pièce raconte des tragédies amoureuses qui se croisent / couples de personnages qui se font et se défont et ne s’aiment jamais simplement / mais dans cette mouette, jouée au Théâtre-Studio d’Alfortville (d’ailleurs menacé), le texte est positivement éclipsé par la mise en scène nerveuse de Benedetti et le jeu des acteurs, tous formidables / notamment celui de Florence Janas, blonde magnétique remarquable de charme // le rythme fusé des dialogues signe toute l’urgence de dire, de parler à l’autre pour qu’il nous comprenne enfin // Le lac, personnage central de la pièce, n’est pas figuré et la mouette est simplement crayonnée à la craie au pied de cette femme / malgré le rythme rapide et fluide, Benedetti prend le temps de raconter l’amour désespéré /.


La Mouette d’Anton Tchekhov
Mise en scène / Christian Benedetti
Avec Brigitte Barilley, Marie-Laudes Emond, Florence Janas, Anamaria Marinca, Nina Renaux, Christian Benedetti, Christophe Caustier, Philippe Cruzéby, Laurent Huon, Xavier Legrand, Jean Lescot.
Théâtre-Studio / Alfortville : 6 décembre 2011


Publicités
Cet article a été publié dans ...THEATRE..., benedetti, tchekhov. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour …la mouette…

  1. Ping : …Benedetti et l ’urgence de Tchekhov… | …après le bruit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s