…l’ordre que nous réussissons à leur donner…

« presque tous les figurants à bicyclette ont disparu et les personnes immobiles devant les magasins à fumer une cigarette sont beaucoup plus nombreuses. Ce sont des détails, je le sais, mais pas aussi insignifiants que je le pensais, car la vie de tout ce petit monde, moi compris, semble dépendre aussi de l’ordre que nous réussissons à leur donner. La plupart du temps, le seul ordre que nous concevions est la répétition à outrance des mêmes gestes, accomplis de la même façon, au même endroit et à la même heure; seules des contraintes extérieures nous obligent à changer, mais nous nous adaptons au changement et nous recommençons à nous répéter dans nos nouveaux gestes. »

sandro veronesi / chaos calme

Publicités
Cet article, publié dans veronesi, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s