…les liaisons dangereuses…

(c)?

jeux cruels et dérapages des désirs de séduction / les liaisons dangereuses montrent l’importance de l’écrit dans le vice du libertinage / malkovitch a l’intelligence d’adapter à l’époque d’aujourd’hui l’écrit qui fait tourner la tête  / et même si le texte n’a pas besoin d’une mise en modernité, c’est avec régal que l’on découvre qu’internet, réseaux sociaux, Iphone et sms s’invitent dans cette adaptation / les costumes sont aussi un mélange de costumes d’époque et de denim et permettent de faire le lien entre cette pièce moderne écrite en 1782 et les désirs qui n’ont pas changé aujourd’hui et font tourner la tête de celui qui est pris, souhaite se prendre et ne peut plus sortir de ces délicieux et dangereux cercles vicieux /.

Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos /

adaptation: Christopher Hampton /

mise en scène: John Malkovich /

Avec Jina Djemba, Julie Moulier, Lazare Herson Macare, Lola Naymark, Mabô Kouyaté, Pauline Moulène, Rosa Bursztejn, Sophie Barjac, Yannick Landrein /

Théâtre de l’Atelier / 29 janvier 2012

Publicités
Cet article, publié dans ...THEATRE..., malkovich, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s