…ménilmontant…

dans la ligne 2 du métro / nouvelle ligne, Ménilmontant / pas de bouquin, plus de téléphone, ça faisait longtemps que je n’avais pas regardé les gens. / dans ces nouveaux trains ouverts, plus de portes entre les voitures / du strapontin proche de l’allée principale, le train serpente et s’aligne en face./ du fond, j’entends un couple qui annone, qui a faim, qui est fou / c’est la première fois, je crois, que je vois un vieux couple mendier ensemble / l’amour, d’habitude, ne fait pas si bon ménage /. elle le soutient, le tire et le traîne / il a du mal à se mouvoir, une béquille et sa femme à l’autre bras / cinq jambes à eux deux /. quand ils passent devant moi, je secoue la tête, comme avec d’autres avant eux./ Puis je les vois partir devant moi, les autres visages qui se secouent /. l’ironie, vraiment, c’est que, pour eux et leur béquille, ces nouveaux trains sont plus pratiques / ils pourraient presque faire des allers-retours dans ce train / quand ils reviendraient, les passagers qui secouaient la tête auraient déjà laissé leurs places ./

Paris / ligne 2 entre ménilmontant et nation / 10 avril 2012 /

Publicités
Cet article a été publié dans blabla. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour …ménilmontant…

  1. DP dit :

    « Il faut supprimer les mendiants: car on s’irrite de leur donner et l’on s’irrite de ne pas leur donner » Nietzsche, Aurore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s