…tous les habitants de ce vaste monde…

« C’est pénible pour vous, et c’est pénible pour eux. Quand il s’agit d’un meurtre, on ne peut pas respecter la douleur.  Ni la vie privée. Ni les sentiments personnels. Il faut poser les questions. Et il y en a qui blessent profondément. » Mais aucune des personnes qu’il interrogea, et aucune des questions qu’il posa (« J’explorais l’arrière-plan émotif. Je croyais que la réponse pourrait être une autre femme, un triangle. Réfléchissez un peu: Mr Clutter était un homme assez jeune, en parfaite santé, mais sa femme, elle, était à moitié invalide, elle faisait chambre à part… ») n’apporta un renseignement utile; les deux filles survivantes elles-mêmes ne pouvaient trouver de mobile au crime. Bref, Nye n’apprit que ceci: « De tous les habitants de ce vaste monde, les Clutter étaient les moins susceptibles d’être assassinés. »

Truman Capote / De sang-froid

Truman Capote / 1924 / (c) Carl Van Vechten
Publicités
Cet article, publié dans truman capote, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s