…Leonard Cohen…

crédit photo (la vraie) : ?

à 19h20 Leonard Cohen / grand monsieur / s’excuse d’arriver avec vingt minutes de retard / Leonard Cohen et son concert généreux / pour son public complètement acquis / une tournée qui pourrait être toujours la même, tellement maîtrisée / et pourtant on sait le temps qui passe / Leonard Cohen apaisé, confirme dans un français parfait « Je vous promets que ce soir, on vous donnera tout ce qu’on a » / ses dernières chansons I know that my days are few et son immense répertoire / j’attends I’m your man, bien sûr, la plus belle chanson d’amour et le texte le plus intelligent qu’un homme ait jamais écrit à une femme / (Leonard, I think you’re my man, I’m yours) / qui s’enchaine avec Halleluja et Take this waltz  / et pendant 4 heures, Leonard et ses musiciens donnent un set du meilleur, tout, en fait / ce n’est pas futile je pense que voir Leonard Cohen fait partie des moments qui changent ma vie / qui la rende meilleure et qui remplissent mon cœur // J’aurais aimé passer ce concert derrière mon appareil photo, à ses pieds / pour une bulle avec lui / mais à la fin du concert, près de lui, son image si proche dans les jumelles, il n’y a plus que lui / ses rides au coin des yeux / les belles mains de Leonard à 78 ans / plus monstrueusement sexy que jamais / Leonard présente ses musiciens et leurs villes, en Moldavie, au Texas, au Canada… retire son chapeau, ferme les yeux, le pose sur son cœur, et leur laisse la place.                                                                                                                             Si je pouvais inviter trois personnes vivantes dans ce monde à diner / dis-moi Leonard, ça te dirait qu’on se retrouve avec Jim Harrison et Barack Obama ?

Leonard Cohen / Olympia / 30 septembre 2012 /

Publicités
Cet article, publié dans ...MUSIQUE..., cohen, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour …Leonard Cohen…

  1. Jean Caune dit :

    J’aime beaucoup ce blog, parce qu’il ne fait pas beaucoup de bruit, mais qu’il a beaucoup d’échos dans a mémoire. Il me pose la question zen de savoir si : « Quand un arbre tombe dans la forêt et qu’il n’y a personne pour l’entendre, est-ce qu’il y a du bruit ? C’est la question posée par la philosophie chinoise : UNe robe rouge, rouge, rouge… est-elle rouge s’il n’a ya personne pour la regarder.
    Et bien ton blog, on est sûr qu’il y aura toujours quelqu’un , un jour, une fois qui sera touché par une remarque, une photo et une citation. IL est comme une forêt après la pluie, elle est riche de mille senteurs et d’autant de couleurs qu’il y aura quelqu’un qui sera chatouillé de l’œil et de l’oreille.
    Et quant à Léonard, permet à un Cohen de te dire, qu’à te lire, il aurait bien aimé être avec toi pour le voir.
    P.S. Si Léonard accepte de dîner avec toi et les deux autres, envoie-moi la photo.

  2. ouplala dit :

    Merci taté
    Oui, je me dis que si Leonard accepte de se marier avec moi, ça sera pratique, on aura déjà le même nom

  3. Ping : …when she came home she was nobody’s wife… | …après le bruit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s