…premières observations…

« La vie à deux, le plus souvent, ce n’est pas une vie de couple, mais une vie de coups, une vie de cons. J’ai vu tant de couples mal assortis, à la fois haineux et complaisants, pour lesquels le seul enjeu était le pouvoir – imposer la couleur du canapé et le carrelage de la salle de bain, choisir le nom des enfants et la façon de les habiller, refuser le plaisir au nom du devoir, voler des plaisirs au nom de la liberté individuelle, rejeter le désir de l’autre pour justifier ses propres frustrations, le laisser baiser à droite et à gauche pour ensuite, avec magnanimité et compréhension, mieux l’enchainer en lui pardonnant (…). J’ai vu infiniment plus de mariages de convenance que d’avortements de convenance« .

*

« La première fois que j’ai senti une tumeur du sein, c’était dans le sein d’une femme avec qui j’étais en train de faire l’amour« .

*

« Au cours de ma première semaine d’installation, j’ai entendu un homme me raconter sa vie; ce qui m’a le plus frappé, c’est que pendant toute son enfance, sa mère l’avait appelé ‘ma petite crotte’, et qu’à partir de l’adolescence, son père n’a pas cessé de lui dire: ‘t’es qu’une merde‘ ».

*

Capture d’écran 2013-02-16 à 21.00.34

(c) photo Sipa

Martin Winckler / médecin engagé impliqué et écrivain prolifique / exilé à Montréal pour quitter la France trop étroite /.

La maladie de Sachs

Publicités
Cet article a été publié dans winckler. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s