Archives de catégorie : kerouac

…my own confusion…

Publicités

Publié dans kerouac | Laisser un commentaire

…une fille comme ça me fait peur…

« Oh une fille comme ça me fait peur, dis-je. Je plaquerais tout pour me mettre à sa merci et, si elle ne voulait pas de moi j’irais tout simplement me jeter par la fenêtre du monde. » Jack Kerouac, Sur la … Lire la suite

Publié dans kerouac | Laisser un commentaire

…la vie est une chose sérieuse…

Tu n’as absolument aucun égard pour personne sinon pour toi-même et pour tes sacrés plaisirs de cinglé. Tu ne penses à rien d’autre qu’à ce qui pend entre tes jambes et au fric ou à l’amusement que tu peux tirer … Lire la suite

Publié dans kerouac | 2 commentaires

…l’écheveau du passé…

J’enveloppai d’un dernier regard Mill City et compris qu’il n’y avait aucun sens à débrouiller l’écheveau du passé. Jack Kerouac, Sur la route

Publié dans kerouac | Laisser un commentaire

…une nuit à serrer sa môme de près…

Ah, c’était une belle nuit, une nuit chaude, une nuit à boire du vin, une nuit lunaire et une nuit à serrer sa môme de près, à parler, à l’enfiler et à voir le septième ciel. C’est ce qu’on fit. … Lire la suite

Publié dans kerouac | Laisser un commentaire

…leur bagage de folie…

Je la suppliai de toute mon âme: « Terry, je te prie de m’écouter et de comprendre, je ne suis pas un mac. » Une heure auparavant, je me disais que c’était elle qui était une pute. Comme c’était sinistre. Nos esprits, … Lire la suite

Publié dans kerouac | Laisser un commentaire

…du bleu immense où rodaient des timidités…

Les seins de la môme pointaient droit, et ne le devaient qu’à eux-mêmes; ses flancs charmants promettaient des délices; ses cheveux étaient longs et d’un noir satiné; et ses yeux, c’était du bleu immense où rodaient des timidités. J’aurais voulu … Lire la suite

Publié dans kerouac | Laisser un commentaire