…changement d’adresse…

Après le bruit s’émancipe de wordpress / prend son envol / et son adresse à lui tout seul.

qui m’aime me suive sur un nouveau site … et soit indulgent avant que quelques petits changements ne soient bientôt mis en œuvre / par un duo de choc pas tellement chic mais bien sympathique / merci à Jako, et bientôt à Birdy / sans qui rien de tout ce qui est html et graphisme ne serait possible

…à tout de suite …

à cette nouvelle adresse

http://apreslebruit.com/

| 3 commentaires

…on ne fait pas un pays avec des certificats d’origine…

gary

F.B.: « Qu’est-ce que c’est pour toi être juif?

R.G.: C’est une façon de me faire chier.

F.B.: Israël?

R.G.: Passionnant. J’aime beaucoup l’Italie, aussi. Je crois que l’Italie est le pays étranger que je préfère.

F.B.: Et si Israël devait disparaître comme État, sa population chassée de son pays, ne te sentirais-tu pas toi-même diminué?

R.G.: Diminué, non, désorienté, oui. Désorienté: est-ce que je serais atteint pour des raisons humaines ou atteint dans ma part juive? Je ne me sens pas « en situation » pour te répondre et j’espère que je ne me trouverai jamais dans cette situation.

F.B.: Mais tu es demi-juif, tu peux choisir…

R.G.: C’est ça, fais le malin avec ce bon sourire… Demi-juif, je ne sais pas ce que ça veut dire. Demi-juif, c’est demi-parapluie. C’est aussi une notion à l’usage des racistes maniaques d’Israël. Tiens, je te le prouve. Il y a quelques années, je reçois de Tel-Aviv une lettre de la part de je ne sais quel organisme qui me demande si je veux figurer dans le Who’s who in the World Jewry, une sorte d’annuaire des Juifs dans le monde. Très frappé par cette largesse d’esprit, je dis oui, je remplis et renvoie le questionnaire. Là-dessus ces cocus me répondent par une lettre embarrassée d’où il ressort que je ne possède pas les caractéristiques qu’il faut pour être considéré comme juif. Ils sont, tu comprends, plus regardants que Rosenberg et Himmler…C’est eux qui décident qui a droit ou n’a pas droit à la chambre à gaz…Je me fous en rogne, je leur rappelle que ma mère était mosaïque, juive, que c’est, paraît-il la mère qui compte chez nous et que si on ne me fout pas dans le Who’s who, je vais pousser une gueulante publique maison….Silence de mort puis je fais l’objet d’une très courtoise visite diplomatique dans le sens propre du terme où l’on me donne une heure d’explications théologiques, étatiques et techniques d’où il ressort que la loi, là-bas, décide qui a droit à la chambre à gaz et qui n’y a pas droit…Les Allemands, à cet égard, avaient des vues plus larges.

F.B.: Tu est quand même catholique…

R.G.: On ne fait pas un pays avec des certificats d’origine, pas plus qu’Israël qu’un autre pays. »

Romain Gary / La nuit sera calme

Publié dans gary | 4 commentaires

…dans la peau des autres…

Capture d’écran 2013-02-17 à 15.51.02

« Il y a des moments où tu ne peux pas te permettre de te retirer sur les hauteurs et de dominer ton adversaire de toute ta grandeur morale, quand c’est au couteau, c’est au couteau ».

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

F.B.: « Tu te sens bien dans ta peau?

R.G.: Je ne crois pas mériter cette remarque. Un homme qui est ‘bien dans sa peau’ est ou bien un inconscient ou bien un salaud. Personne n’est dans sa peau sans être aussi dans la peau des autres et cela devrait tout de même poser quelques problèmes, non? »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Romain Gary / La nuit sera calme

Publié dans gary | Laisser un commentaire

…la seule contribution valable que je puisse faire…

Capture d’écran 2013-02-17 à 15.49.30

« J’ai fait de mon mieux pour transposer, incarnée dans des personnages vivants, l’entité Mittleuropa, qui est si étrangère à la France, parce que la France a été pendant trois ou quatre siècles l’Europe, pendant trois ou quatre siècle l’Europe c’était la France, et c’est pourquoi la France a tant de mal à ‘penser européen’, elle croit qu’il suffit pour cela de penser français. Pendant trois-quatre siècles, penser européen, c’était penser français, aussi bien pour les allemands que pour les Russes, alors comment veux-tu? L’Europe dont rêve Danthès est devenue impossible parce que la culture a raté la vie. Elle est restée une entité extérieure aux réalités sociales. Il n’y a pas de politique possible s’il n’y a pas auparavant fécondation culturelle. Ce ne sont pas les communistes qui ratent le communisme: c’est la culture qui l’a raté. C’est pourquoi aujourd’hui ‘faire l’Europe’ atteint le degrés le plus bas de maquignonnage, de grenouillage compétitif et d’escroquerie intellectuelle…La culture n’a absolument aucun sens si elle n’est pas un engagement absolu à changer la vie des hommes. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

« Je ne pétitionne pas, je ne brandis pas, je ne défile pas, parce que j’ai derrière moi une œuvre de vingt volumes qui proteste, manifeste, pétitionne, appelle, crie, montre et hurle, et qui est la seule contribution valable que je puisse faire. Mes livres sont là et ils parlent, et je ne peux pas faire mieux ».

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Romain Gary / La nuit sera calme

Publié dans gary | Laisser un commentaire

…pour l’essentiel, il n’y a pas de réponse…

romain-gary-007

« Ils ne me demanderont plus de conseils, après ça, ils verront que je n’ai jamais été capable de m’en donner à moi-même, et que d’ailleurs, pour l’essentiel, il n’y a pas de réponse (…). Tu ne peux vraiment te ‘livrer’ sans livrer les autres, ceux dont les secrets ont joué un rôle dans ta vie. Je veux bien accepter le ‘scandaleux’ pour moi-même, mais je n’ai pas le droit d’exposer les autres, parce que pour moi ‘scandaleux’ n’a pas du tout le même sens que pour eux. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Il y a des quantités de mères ‘extraordinaires’ qui se perdent parce que leur fils n’ont pas pu écrire La promesse de l’aube, c’est tout. La nuit des temps est pleine de mères admirables, inconnues, ignorées, entièrement inconscientes de leur grandeur, comme le fut ma mère. Des mères qui élèvent leurs enfants dans des conditions matérielles infiniment pires que celles dans lesquelles elle a lutté. Des mères à crever, mon vieux, et qui crèvent (…). Les mères, ce n’est jamais bien payé, tu sais. La mienne, au  moins, a eu droit à un livre (…). J’ai été formé par un regard d’amour d’une femme. J’ai donc aimé les femmes. Pas trop, parce qu’on ne peut pas les aimer assez. C’est une affaire entendue: j’ai cherché la féminité toute ma vie. Et sans ça, il n’y a pas d’hommes. Si on appelle ça être marqué par une mère, moi je veux bien – et j’en redemande. Je le recommande. Je le conseille vivement ».

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

« J’ai un côté chien, ras de terre. Les ouvrages érotiques, Christian Bourgeois, m’en a envoyé, lorsqu’il les publiait, moi ça me passe à côté. Comprends pas. J’ai entendu discuter autour de moi de livres érotiques auxquels je n’ai absolument rien compris, je n’ai même pas commencé à comprendre qui faisait quoi et avec qui et avec quoi et et même si on faisait quelque chose. Des espèces de frôlements de cul avec des cils, des feuilles mortes sans traces de vie qui papouillent et froufroutent, ou alors des trucs avec des chaînes, parce qu’on n’a pas de quoi se lier autrement. Il y a deux choses qu’on ne peut pas faire avec le cul: la première, c’est qu’on ne peut pas le spiritualiser, on ne peut pas l’élever, et la seconde, c’est qu’on ne peut pas le supprimer, c’est là et c’est chien (…). Tout au cours de l’histoire, il y a eu toujours une ‘élite morale’ qui n’a jamais pu se faire à l’idée d’avoir un cul, alors que le cul est encore ce qu’il y a de plus innocent chez l’homme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Romain Gary / La nuit sera calme

Publié dans gary | 2 commentaires

…premières observations…

« La vie à deux, le plus souvent, ce n’est pas une vie de couple, mais une vie de coups, une vie de cons. J’ai vu tant de couples mal assortis, à la fois haineux et complaisants, pour lesquels le seul enjeu était le pouvoir – imposer la couleur du canapé et le carrelage de la salle de bain, choisir le nom des enfants et la façon de les habiller, refuser le plaisir au nom du devoir, voler des plaisirs au nom de la liberté individuelle, rejeter le désir de l’autre pour justifier ses propres frustrations, le laisser baiser à droite et à gauche pour ensuite, avec magnanimité et compréhension, mieux l’enchainer en lui pardonnant (…). J’ai vu infiniment plus de mariages de convenance que d’avortements de convenance« .

*

« La première fois que j’ai senti une tumeur du sein, c’était dans le sein d’une femme avec qui j’étais en train de faire l’amour« .

*

« Au cours de ma première semaine d’installation, j’ai entendu un homme me raconter sa vie; ce qui m’a le plus frappé, c’est que pendant toute son enfance, sa mère l’avait appelé ‘ma petite crotte’, et qu’à partir de l’adolescence, son père n’a pas cessé de lui dire: ‘t’es qu’une merde‘ ».

*

Capture d’écran 2013-02-16 à 21.00.34

(c) photo Sipa

Martin Winckler / médecin engagé impliqué et écrivain prolifique / exilé à Montréal pour quitter la France trop étroite /.

La maladie de Sachs

Publié dans winckler | Laisser un commentaire

…tout va bien, mon coeur scintille…

Capture d’écran 2013-02-15 à 01.57.09

Gamblin c’est le charme fou / le côté un peu poète mais bon vivant qui se pose des questions / le côté clown parce qu’il faut bien en rire, triste parce que c’est trop grave pour ne faire que ça / un joli titre / son cœur à nu, simple et pourtant insatisfait / comment vivre après une rupture (« pourquoi vient-elle à moi si elle n’a plus besoin de moi? »), continuer, danser et repartir, faire confiance / parce qu’après tout ça vaut le coup /.

Tout est normal, mon cœur scintille / de et avec Jacques Gamblin

Théâtre du rond point / 7 février 2012

Publié dans ...DANSE..., ...THEATRE..., Gamblin | Tagué , | Laisser un commentaire